Rappelez-vous, il y a quelques années. Un dimanche après-midi, parking devant l’école, papa, maman, mon frère et/ou ma sœur me proposent une idée : faire enfin du vélo sans petite roue avec comme projet d’aller pique niquer en famille à vélo le week end prochain.

Quelle idée !!! Mais que le projet s’annonce semé d’embuches.

Pour nos apporteurs d’idées KORNER, c’est la même situation. J’ai une idée qui trotte dans ma tête depuis quelques mois, dès fois quelques années. J’en ai parlé à ma famille, mes amis, mes collègues, tout le monde la trouve géniale et me dit « FONCE » …… mais par quel bout commencer ?

En effet, que faut-il faire, quelles sont les démarches, avec qui, quand, avec quel argent, …… ?

Avant de penser à la création d’une start up, voire même le célèbre business plan, il y a une grosse étape que je vais appeler cadrage qui doit permettre de passer d’une idée dans la tête bien faite d’un futur entrepreneur à un projet compréhensible et visible par tous.

Cette étape consiste à :

  • Définir les enjeux du projet : mettre en avant le caractère innovant, différenciant de mon idée. Définir la ou les valeurs ajoutées de mon idée et qui seront les caractéristiques clés de mon projet
  • Pitcher mon projet : le pitch dans l’ascenseur est une première étape pour montrer que l’on a conscience de sa valeur
  • Définir les moyens : choisir les moyens matériels et humains nécessaires pour répondre aux enjeux. Ne pas oublier la méthodologie de travail et la gouvernance de projet qui sont des clés de réussite importantes dans la montée en puissance d’un projet
  • Cartographie des fonctionnalités : décliner votre idée en fonction afin de s’approcher encore un peu plus de l’utilisateur final.
  • Story map: organiser votre projet en priorisant et planifiant votre développement. Il est important de se fixer des jalons majeurs faisant office de point de non retour.
  • Analyse de risques : trop souvent oublié, l’objectif est d’anticiper ce qui pourrait arriver de négatif pour mon projet que ce soit technique, organisationnel ou fonctionnel. Cette analyse de risque doit devenir un véritable outil de pilotage.

Sans ces éléments, il est impossible d’envisager d’aller plus loin dans la réalisation et encore moins de vous aventurer du coté économique de votre projet.

Ne sous estimez pas ce travail de cadrage, c’est loin d’être simple. Il est souvent difficile d’exprimer simplement des choses simples.

L’exercice est cependant gratifiant, on en sort grandi et plus sûr de soi et de son idée. Le projet existe, il est intelligible …. La suite peut être abordée avec sérénité.

Alors n’oubliez pas, prenez le temps de maitriser votre vélo avant de jouer aux aventuriers.

L’équipe KORNER